Accueil - Rubrique : Asie / Chine - Revues de presse

Revue de presse Chine 2008

Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre
Revue de presse via Google+


Merci de nous signaler les liens rompus du fait de l'obsolescence de l'information


Le "pacifisme" des moines tibétains

Décembre

Août

  • 29/08/2008, Michel TIBON-CORNILLOT, La Chine en enfer : pillages et génocides blancs, Dedefensa
    Deuxième partie de "Guerres de l'opium ou l'écrasement de la Chine.
    cf. JC MARTIN, L'Angleterre : commerce et guerre de l'opium en Chine - 1830-1842 (1/2), Reflets de Chine - JC MARTIN, L'Angleterre : commerce et guerre de l'opium en Chine - 1830-1842 (2/2), Reflets de Chine
  • 29/08/2008, Domenico LOSURDO, Le Dalaï-Lama champion de la non-violence ?, Investig’action
    La campagne anti-chinoise en cours de nos jours présente, et célèbre, le Dalaï Lama comme le champion de la non-violence, véritable héritier de Gandhi. On notera cependant à ce propos que l'Occident libéral s’est montré pendant longtemps tout autre que sympathique à l'égard de Gandhi.
  • 28/11/2008, SHENWEN Li, La France imaginaire : les Français vus par les Chinois avant la guerre de l’Opium, Carnets du Centre Chine
  • 25/08/2008, Déclin de l’Occident et montée de l’Orient, Horizons et débats 2008 n°34
    Dans un essai magistral, l’ambassadeur singapourien Kishore Mahbubani analyse le déclin occidental : recul démographique, récession économique, et perte de ses propres valeurs. Il observe les signes d’un basculement du centre du monde de l’Occident vers l’Orient.
  • 25/08/2008, De retour [Chine & Caucase], Jean-Luc Mélenchon
    Je reprends mes habitudes. A commencer par l’observation du gavage des crânes par le vingt heures à la télé. Je tombe sur la cérémonie finale des jeux de Pékin. Le présentateur retrouve le ton du persiflage anti chinois qui s’était un peu effacé ces temps derniers. [...] L’épisode médiatique qui accompagne les événements du Caucase aggrave lamentablement ce manichéisme. Car du point de vue des valeurs qui nous font suspecter le gouvernement Russes nous devrions vomir le gouvernement géorgien.
  • 23/08/2008, Christophe MARION, Considérations sur l'évolution contemporaine de la Chine, Le Grand Soir
    A l’approche des Jeux Olympiques de Pékin, la campagne anti-chinoise redouble d’intensité et de violence dans les médias occidentaux. Il n’est désormais point de journée où les médias ne focalisent leur attention de façon critique sur tel ou tel aspect de la préparation de l’événement. Cette lancinante et obsessionnelle campagne fait écho et continuum avec la flambée de critiques survenue lors des événements du Tibet, en mars 2008. Elle s’était alors cristallisée sur le passage de la flamme olympique dans un certain nombre de capitales occidentales.
  • 19/08/2008, M. K. BHADRAKUMAR, La Chine recherche une aubaine avec la crise caucasienne, Questions Critiques
    Une convulsion politique de force 6 sur l'échelle de Richter produira sûrement des secousses secondaires. Les répercussions de ce conflit dans le Caucase commencent à se faire sentir. Il se peut que l'on dise involontairement adieu à la "guerre contre la terreur". En tous cas, la communauté internationale a perdu de l'intérêt avec Oussama ben Laden.
  • 18/08/2008, Pierre ROUSSET, La Chine du XXe siècle en révolutions – II – 1949-1969, Europe Solidaire Sans Frontières
  • 18/08/2008, Pierre ROUSSET, La Chine du XXe siècle en révolutions – I – 1911-1949, Europe Solidaire Sans Frontières
  • 12/08/2008, Danielle BLEITRACH, Quelques réalités sur les conditions de travail en Chine, Changement de société
    Il se dit à peu près tout et n’importe quoi sur les conditions de travail en Chine. Il est évident que si désormais la Chine est en train de dépasser l’Allemagne et de devenir le premier exportateur mondial, cela a été au prix d’un effort dément de la population. Mieux la Chine a franchi des étapes, elle était avant tout l’usine produisant des produits bas de gamme, dépendant à plus de 70 % des technologies étrangères, elle est toujours l’atelier du monde mais elle est passé de l’électroménager à la maîtrise désormais de technologies qui lui permettent de construire des TGV.
  • 12/08/2008, Patrick HUTIN, Pékin et le dalaï lama ne peuvent se passer l'un de l'autre, Rue89
    Il est d’ailleurs sidérant de voir, à de rares exceptions près, nos beaux esprits français, d’ordinaire si sourcilleux sur le respect de la laïcité, si prompts à la défendre même quand elle n’est pas menacée, tomber en pamoison devant le chef d’une des "Eglises" les plus obscurantistes sur terre. Paresse ou aveuglement ?
    -----
    L’erreur de la non-violence n’est pas seulement due à une défaillance du jugement. Elle tient aussi à une certaine hypocrisie du bouddhisme tibétain qui, sur ce point, ne se distingue guère des autres religions. Il réprouve la violence, mais comment s’est-il imposé contre le bön, la religion qui prédominait au Tibet au XIe siècle, sinon par la force et l’assassinat ? Et comment la lignée des gelugpa, les Vertueux (dite aussi des bonnets jaunes) à laquelle appartient le dalaï lama, a-t-elle pris l’avantage sur les autres au XVIIe siècle (notamment celle des nyingmapa, les Anciens, dont le chef est le panchen-lama, deuxième autorité religieuse du Tibet) si ce n’est par le fer et par le sang… et avec l’aide des Chinois ?
  • 10/08/2008, Michel TIBON-CORNILLOT, Les guerres de l’opium ou l’écrasement de la Chine, Dedefensa
    L'étendue des désastres liés aux guerres de l'opium, et plus généralement, à la destruction des institutions impériales chinoises est massivement ignorée par la plupart des chercheurs et des hommes politiques français. Ces pillages, famines, répressions, durèrent un siècle, de 1840, la défaite chinoise devant les troupes anglaises, à 1949, l'arrivée des communistes au pouvoir. Les chercheurs anglo-saxons, bien meilleurs connaisseurs de cette période, évaluent le nombre des victimes dans une fourchette oscillant entre 120 et 150 millions en un siècle.
    cf. JC MARTIN, L'Angleterre : commerce et guerre de l'opium en Chine - 1830-1842 (1/2), Reflets de Chine - JC MARTIN, L'Angleterre : commerce et guerre de l'opium en Chine - 1830-1842 (2/2), Reflets de Chine
  • 08/08/2008, Martine BULARD, Cachez cette politique..., Alternatives International
    « La politisation des Jeux va à l’encontre de l’esprit olympique », a déclaré, le 1er août, le président chinois Hu Jintao, oubliant que, dans le passé, son pays a boycotté les Jeux olympiques de Moscou de 1980 (aux côtés des Etats-Unis). On ne pourrait qu’approuver ces propos, s’il n’y avait, derrière, tout l’arsenal de la répression qui s’est amplifiée au cours des derniers mois. La peur de la contestation pousse en effet aux condamnations, qui poussent à la contestation… L’engrenage, connu, fonctionne à plein. La « dépolitisation » sert de paravent à cette chape de plomb autoritaire. En revanche, elle n’est plus de mise dans les affaires intérieures : le pouvoir utilise cette rencontre mondiale pour calmer les ardeurs revendicatives de la population et jouer sur le sentiment de fierté nationale, les Jeux symbolisant le renouveau du pays après un siècle et demi de décadence et la reconnaissance du monde.

Juillet

  • 08/07/2008, Fabienne CLÉROT, La Chine, vers un nouveau nationalisme ?, IRIS
    Pour Pékin, l’année 2008 devait être celle de sa consécration sur la scène internationale, une année chargée de symboles : le 30ème anniversaire de la politique de réformes et d’ouverture et surtout la tenue des JO.
  • 03/07/2008, Le problème du Xinjiang, le Turkestan chinois, Peripolis
  • Juillet 2008, Jean-Louis ROCCA, Les communistes vont-ils changer la Chine ?, Le Monde diplomatique
    A la veille des Jeux olympiques, le président chinois Hu Jintao et son premier ministre Wen Jiabao ont multiplié les arrestations et les assignations à résidence. La peur d’un esclandre politique en pleine fête sportive active leur énergie répressive. Pour autant, on ne saurait réduire l’évolution du pays à ces actes. Des dizaines de milliers de protestations prennent corps. Confronté à une sorte de semi- institutionnalisation des mouvements sociaux, le Parti communiste chinois cherche à renouveler son rôle.

Juin

  • 20/06/2008, Maxime VIVAS, Le Tibet, « Paradis perdu » !, Le Grand Soir
  • 20/06/2008, Françoise ROBIN, Mars-avril 2008 : que s’est-il passé au Tibet ?, EchoGéo

Mai

Avril [Discours critique - Discours dominant]

Discours critique

  • 29/04/2008, Tournant asiatique, Les blogs du Diplo
    La seconde raison de ce blog tient au fait que, dès qu’il est question d’Asie dans les médias français, on a souvent l’impression de débarquer sur une autre planète – d’où ce titre. Les idées reçues et les fantasmes sont légion. Les événements sont décrits en noir et blanc, selon l’endroit où l’on se situe. En blanc pour évoquer les records économiques. En noir pour analyser les stratégies diplomatiques. On a même vu, cette semaine, un hebdomadaire de gauche, peu suspect de xénophobie, Le Nouvel Observateur, titrer en «une» : «Pourquoi la Chine fait peur», annonçant un dossier sur «les dix menaces du nouvel Empire». Nous ne sommes pas loin du «péril jaune» du XIXe siècle, réactivé dans la seconde moitié du XXe siècle lors de la «perte» des colonies asiatiques, puis avec la montée économique du Japon : Péril jaune, peur blanche, tel était le titre d’un livre de Jacques DECORNOY (Grasset, 1970). Il n’a pas vieilli.
  • 27/04/2008, Serge LEFORT, Mélenchon contre la théocratie tibétaine, Monde en Question [mise à jour des notes]
  • 26/04/2008, La répression au Tibet : les questions de classe, WSWS
    La montée explosive du capitalisme chinois au cours des deux dernières décennies modifie profondément l’équation politique et stratégique en tout point du globe. L’énorme et croissante demande de la Chine en énergie, matières premières et pièces de toutes sortes amène cette dernière en conflit direct avec les puissances existantes à travers le monde. Les corporations américaines, japonaises et européennes dépendent de la Chine en tant qu’immense source de main-d’oeuvre bon marché et s’appuient sur le régime d’Etat policier pour que celui-ci réprime l’opposition des travailleurs aux bas salaires et conditions de travail misérables. Au même moment, les rivaux de la Chine, les Etats-Unis au premier chef, sont préoccupés par la menace stratégique et économique à long terme qui plane au-dessus de leurs propres ambitions et projets de domination mondiale.
    ...
    Les déclarations moralisatrices des « leaders mondiaux » tels que Bush, le premier ministre britannique Gordon Brown et le président français Nicolas Sarkozy au sujet du Tibet transpirent l’hypocrisie. La répression exercée par le régime chinois n’est rien si on la compare aux crimes monstrueux commis chaque jour par les Etats-Unis et leurs alliés dans l’occupation néocoloniale de l’Irak. L’administration Bush a démontré à maintes reprises son mépris total pour les droits démocratiques au pays et à l’étranger. Tous ces gouvernements et agences internationales, y compris les Nations Unies, qui s’indignent présentement de la situation des droits humains aux Tibet sont les complices, directement ou indirectement, de l’administration Bush et de ses activités criminelles en Irak et en Afghanistan.
    ...
    Le nationalisme tibétain n’offre pas de solution. Le Dalaï-Lama a abandonné ses appels pour un mini-État tibétain indépendant dans les dernières années et a appelé à des négociations avec Beijing, pendant que des sections de l’élite en exil ont cherché à réintégrer la Chine en pleine expansion sur la base du capitalisme et d’un degré d’autonomie. Des groupes plus radicaux, comme le Congrès de la jeunesse tibétaine, ont repris l’appel pour un « Tibet libre » et se sont prononcés publiquement contre la « voie du milieu » du Dalaï-Lama. Aucune des deux voies n’offre une solution aux masses tibétaines qui vont continuer à être exploitées par une clique capitaliste ou par une autre à Lhassa, peu importe que le statu quo demeure ou qu’une des alternatives soient implantées.
    ...
    Un Tibet séparé ne sera jamais démocratique ou en mesure de répondre aux besoins sociaux essentiels de la population tibétaine. Si le Tibet n’avait pas été intégré à la Chine dans les années 1950, il aurait alors connu un sort comparable à celui du Népal et du Bhoutan, où des monarchies absolutistes règnent sur de petits Etats pauvres et dépendants. Il ne s’agit que de regarder les républiques de l’Asie centrale créées après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991 pour voir le sort qui serait réservé à un Tibet « indépendant ». Il ne serait qu’un pion dans le cadre des rivalités accrues entre les grandes puissances.
  • 26/04/2008, Matthieu GRIMPRET, Une Tibétaine à Paris : la sainte alliance du bobo et du Bouddha, AgoraVox
    A l’aube du XXI° siècle, un lundi soir, ce qui met en branle la grande confédération rassemblant l’intelligentsia germanopratine, la gauche caviar, les bobos bling-bling, les sarkozyistes de gauche et les bayrouistes dissidents, ce n’est plus la psychanalyse ni le matérialisme dialectique. C’est une bonne sœur. Ou plus exactement une nonne. Mais attention : une nonne qui répond aux critères du politico-people actuellement en vigueur. Bref : une nonne...tibétaine.
  • 25/04/2008, Laurent DISPOT, Le dalaï-lama et l’honneur nazi, Libération
    A la mort de Harrer en 2006, et encore ces jours-ci, le dalaï-lama a diffusé de ce SS une apologie sans réserves : c’est-à-dire sans les mots «nuit de Cristal», «Himmler», «Hitler», «Juifs». Où qu’un SS ait été en mission, il était à Auschwitz. Il n’y a pas de «voie médiane» entre les Juifs martyrs dès 1938 et le champion nazi de 1938 encensé par le dalaï-lama en 2008.
    L’«Océan de Sagesse» ne doit pas servir à noyer le poisson de la mémoire et de l’histoire : à relancer en contrebande le «Hitler connais pas» et «la Shoah détail de la Seconde Guerre mondiale». Le négationnisme n’est pas soluble dans les neiges éternelles. Le maître (spirituel) a eu ce maître (d’école). Il lui reste fidèle. Il y met son honneur. Sur le ceinturon des SS figurait la devise : «notre honneur est notre fidélité». Le dalaï-lama met, depuis soixante ans, son point d’honneur à ne pas parler de la mission au Tibet confiée en 1938 à son précepteur par Hitler et Himmler, ni des motifs mystiques, racistes et stratégiques de cette mission.
  • 25/04/2008, Quand le grand Reich en pinçait pour le Tibet, Egalité & réconciliation
    Les liens d’amitiés unissant l’Allemagne nazie, l’Italie fasciste, l’Espagne franquiste, et le Japon impérial sont connus de tous. Mais qui se doute que le Grand Reich nourrissait une tendresse toute particulière pour le pays des Dalaï-lamas ? Un pays qui accueillera d’ailleurs volontiers l’ancien SS Heinrich Harrer, popularisé sous les traits de Brat Pitt dans le film de Jean-Jacques ANNAUD «7 ans au Tibet»…
  • 25/04/2008, Un sinologue allemand réfute les allégations de "génocide culturel" au Tibet, AlterInfo
    "Le concept de 'génocide culturel' est complètement faux", a martelé le Dr. Nentwig, président du département de recherches au sein du Musée d'ethnologie de Leipzig, dans une interview écrite pour Xinhua. "La culture tibétaine est florissante et prospère en Chine", y compris "la langue, la littérature, l'étude de la littérature orale, la vie quotidienne et l'architecture traditionnelle", a-t-il indiqué.
    ...
    Les habitants permanents de l'ethnie Han représentent seulement 7% de la population totale du Tibet, tandis que la proportion des Tibétains dépasse 90%, a précisé M. Nentwig.
    En ce qui concerne les habitants pour un court séjour, les Han représentent au maximum un quart de toute la population au Tibet, alors que les Tibétains en constituent "la majorité écrasante pour environ 75% à 80%", a-t-il poursuivi.
    ...
    M. Nentwig a critiqué les médias occidentaux pour n'être que les porte-paroles de l'ancienne classe dirigeante (les représentants de l'ancienne théocratie et les aristocrates féodaux qui ont perdu leur pouvoir et privilège d'"exploiter le peuple à volonté"), tout en ignorant les voix des Tibétains lambdas qui " ont une toute autre histoire à raconter".
  • 25/04/2008, La polémique sur les J.O. vue de Chine, Télérama
    C'est un fait : il n'y a pas que des suppôts du régime ou de gentils membres du parti communiste pour descendre ces jours-ci dans la rue ou exprimer leur colère. La preuve, à plusieurs reprises, les officiels chinois ont du intervenir pour calmer les « ardeurs nationalistes » de leurs concitoyens.
  • 24/04/2008, Jean-Luc MÉLENCHON, Un projet théocratique, autoritaire, ethniciste, dangereux pour la paix, Blog
    Personne ne demande à Monsieur Ribes qui m’insulte ici régulièrement et sur les plateaux de télévision comment il est passé de ses certitudes d’ancien membre du PCMLF (parti communiste marxiste léniniste de France), c’est à dire du culte délirant des maoïstes français des années soixante huit pour la personne de Mao à son culte actuel pour le Dalaï Lama. Et personne ne lui demande si son engagement à quelque chose à voir avec ses fonctions à l’université tibétaine européenne que subventionne l’Union européenne…
    ...
    Chacun pourra se demander s’il n’est préférable compte tenu des leçons de l’histoire en la matière depuis l’Afghanistan et l’Iran de refuser toujours et quelle que soit la religion, la confusion de la politique et de la religion. A tout le moins la lecture de ce document [la Constitution, dite « Charte des tibétains en exil »] permet de vérifier que ceux qui parlent de Constitution «démocratique» et même «laïque» mentent sciemment pour manipuler les auditeurs dont ils espèrent qu’ils les croiront sur parole sans aller vérifier ce qu’ils disent.
    ...
    Au nom des droits de l’homme on se retrouve occupé à défendre la théocratie, le pouvoir absolu et le nettoyage ethnique. Et le pire c’est que c’est sans le savoir. Aucune leçon du passé afghan, iranien et autres n’a été retenue.
  • 24/04/2008, Lysiane GAGNON, Notes sur le Tibet (2), Cyberpresse
    Claude Levenson, écrivaine française militante de la cause tibétaine, déplorait récemment dans une interview au Devoir la «lente colonisation chinoise», en donnant l'exemple de la destruction des quartiers populaires et des maisons traditionnelles tibétaines. Mais la même chose s'est passée à Shanghai, où d'innombrables quartiers ont été détruits pour faire place aux gratte-ciel et aux autoroutes! Idem à Pékin, où la destruction des «hutong» (les ruelles d'habitation) a commencé sous Mao pour se poursuivre jusqu'à tout récemment.
    ...
    Depuis 1988, la liberté religieuse est revenue au Tibet, et la langue tibétaine a retrouvé une certaine place dans les programmes scolaires. Le tibétain survit comme langue familiale, mais pour «réussir dans la vie», comme on dit, il faut connaître le mandarin. Le clergé semble constituer l'unique foyer de résistance, les manifestations épisodiques - toutes durement réprimées - ayant toujours été organisées par des moines.
  • 22/04/2008, Michel CHOSSUDOVSKY, La Chine et les États-Unis : PsyOp sur les droits de l'homme au Tibet, Mondialisation
    La question des droits de l'homme est devenue la double page centrale de la désinformation médiatique.
    La Chine n'est pas un modèle des droits de l'homme, mais pas plus que les États-Unis et son indéfectible allié britannique, coupables de crimes de guerre et de violations considérables contre les droits de la personne en Irak et dans le monde entier. Les États-Unis et ses alliés, qui défendent la pratique des tortures, les assassinats politiques et la mise en place de camps de détention secrets, sont toujours présentés à l'opinion publique comme les modèles de démocraties occidentales à suivre par les pays en développement, contrairement à la Russie, à l'Iran, à la Corée du Nord et à la République Populaire de Chine.
  • 22/04/2008, Lysiane GAGNON, Notes sur le Tibet (1), Cyberpresse
    S'il fut, à une lointaine époque (du VIIe au IXe siècle) un immense empire, le Tibet a été un protectorat chinois depuis 1720, après avoir été pendant cinq siècles sous le contrôle de la Mongolie. Depuis 1720 donc, le Tibet n'a échappé à la Chine que pendant les années où, à la faveur du déclin de la Chine affaiblie par les exactions des puissances européennes, la Grande-Bretagne y a exercé une domination surtout commerciale.
  • 21/04/2008, Jean-Luc MÉLENCHON, Je ne suis pas d'accord avec le boycott des jeux de Pékin et la propagande anti-chinoise (suite), Blog
    Le premier soin d’une conscience d’honnête homme dans le siècle de la saturation médiatique doit être de se mettre, par principe, à distance de l’information qui lui parvient. Parfois on est ramené à cette règle de prudence par des indices qui ouvrent un doute, même restreint. Ces indices fonctionnent comme des mises en garde. Il y a alors alerte. Ici mes alertes étaient de trois niveaux. Evidemment il y avait ce que je sais de l’histoire de la Chine, ce que je sais du Dalaï Lama qui ne collait pas avec la répétition en boucle de ce que j’entendais. Mais pour être franc, le déclencheur qui m’assurait du bien fondé de ma méfiance à l’ égard de cette campagne, c’est ce que je sais des héros médiatiques essentiels de la manipulation anti-chinoise à Paris, Robert Ménard de « Reporter sans frontières », Lionel Lucca, député UMP, président du groupe France-Tibet à l’assemblée nationale. L’un et l’autre rendent suspectes, par a priori, les causes qu’ils mettent en avant puisqu’ils le font au nom d’exigences qu’eux-mêmes ne respectent pas.
  • 21/04/2008, Raúl ZIBECHI, Haïti n’est pas le Tibet : Les misères du double discours, Geostrategie
    Dans les dernières semaines nous avons pu voir comment les grands médias et les gouvernements conservateurs du monde ont lancé une campagne contre les Jeux Olympiques à la suite de la répression du gouvernement de la Chine au Tibet. [...] Toutefois, ceux qui ont poussé des cris d’orfraie à cause de la répression au Tibet et une bonne partie de ceux qui critiquent avec raison le gouvernement d’Uribe, gardent le silence devant les crimes en Haïti.
  • 21/04/2008, "Le Monde" orfèvre en désinformation, Le Grand Soir
    Après la réaction des médias chinois aux manipulations par leurs homologues occidentaux de l’information sur les évènements du Tibet, Bruno Philip, correspondant du Monde à Pékin s’est exclamé : «Il est piquant de voir les médias officiels chinois, grands orfèvres en désinformation, se faire les chantres de la déontologie journalistique». Si, au cours de la Crise Andine du début mars, il avait pris la peine de lire les articles de sa consoeur Marie Delcas correspondante du Monde à Bogota, il aurait pu s’écrier avec nous : il est piquant de voir "Le Monde", grand orfèvre en désinformation, se faire le chantre de la déontologie journalistique en critiquant les médias chinois.
  • 21/04/2008, Le dalaï lama est "particulièrement réactionnaire", lance Girard, Le Nouvel Obs
    "Le dalaï-lama est à mes yeux, comme Benoît XVI, particulièrement réactionnaire. Ce sont des hommes avec des règles et des principes, des dogmes, voire des doctrines. D'où leur rigidité envers des sujets tels que la contraception et l'homoparentalité", explique l'adjoint à la Culture de la Mairie de Paris.
  • 20/04/2008, Le dalaï lama "particulièrement réactionnaire" pour un adjoint parisien, Aujourd'hui la Chine
    "Le dalaï-lama est à mes yeux, comme Benoît XVI, particulièrement réactionnaire. Ce sont des hommes avec des règles et des principes, des dogmes, voire des doctrines. D'où leur rigidité envers des sujets tels que la contraception et l'homoparentalité", explique-t-il.
  • 18/04/2008, Tibet : cessons la désinformation contre-productive !, AgoraVox
    Après les charniers de Timisoara en 1989, après la justification de la guerre en Irak en 2003, les événements se déroulant à Lhassa, capitale du Tibet, depuis mars 2008 font l’objet de nombreuses désinformations provenant de tous les camps (pro et anti-chinois), quelques mois avant les jeux Olympiques de Pékin.
  • 18/04/2008, Racisme anti-chinois en Polynésie française, Aujourd'hui la Chine
    "Se faire diriger par un Asiatique nous fait peur"...
  • 17/04/2008, Rony BRAUMAN, Le partage de la morale est de plus en plus intolérable», Politis - France-Palestine - Geostrategie
    Le boycott qui avait été qualifié de honteux et de stérile lorsqu’il s’agissait de la présence d’Israël au Salon du livre, alors qu’Israël venait de tuer cent vingt Palestiniens à Gaza, ce même boycott apparaît comme un acte d’humanité et de solidarité quand c’est la Chine qui tue cent vingt Tibétains à peu près au même moment. Il y a là une incohérence qui torpille la crédibilité des organisations ayant ce regard sélectif.
    ...
    Un exemple : après les jeux de Pékin, la flamme ira à Londres. Il ne semble pourtant venir à l’idée de personne que l’on pose comme condition le retrait des troupes britanniques d’Irak.
    Un autre exemple : au moment des Jeux d’Atlanta, a-t-on exigé l’abolition de la peine de mort aux États-Unis ? Non. Si bien que l’index est toujours pointé dans la même direction. Ce partage de la morale est de plus en plus intolérable.
  • 17/04/2008, Connexions n°44 : Femmes chinoises, Aujourd'hui la Chine
    Le mythe de la femme chinoise passive, soumise et impassible m’a toujours fait sourire. J’ai vécu en Asie jusqu’à mon adolescence, et en Chine pendant vingt-cinq ans, et je vous assure que la réalité est toute autre. Contrairement à bien des idées reçues, la femme traditionnelle chinoise souvent dépeinte comme une victime passive de la société patriarcale, jouait un rôle souvent primordial dans chaque foyer. C’est elle qui prenait toutes les décisions relatives à la bonne marche de la maison, de l’éducation des enfants à la gestion du budget. L’histoire de Chine ne manque pas d’exemples de femmes qui ont exercé un véritable pouvoir politique, parfois terrible : les impératrices Wu Zitian, Yang Guifei et Ci Xi, Jiang Qing l’épouse de Mao et plus récemment Wu Yi, ancien vice-premier ministre. Cependant, selon les principes confucéens, elle devait d’abord obéir à son père, puis à son mari et à son fils en cas de veuvage, et perpétuer la lignée.
    Mao Zedong affirma que la femme soutenait la moitié du ciel et était l’égale de l’homme. Pour la mère d’une de mes amies, ce qui changea le plus c’est d’avoir gagné en considération, pour cela elle en fut éternellement reconnaissante au parti communiste. Pour cette amie, la différence avec ses aînées, c’est que la femme contemporaine a acquis la liberté de choisir et de décider : faire des études, se marier, avoir un enfant, divorcer… Elles se sont émancipées sans trop de bruit. Dans les campagnes toutefois, leur sort est moins enviable. Elles portent le nom de leur père quelquefois celui de leur mère, mais plus celui de leur mari. Elles ont de l’audace, des idées et réussissent à merveille dans les affaires, les finances, l’industrie, et les médias... Elles parlent de tout sans complexe et sans tabou. L’ internet et les blogs n’ont plus de secrets pour elles. Elles ont su s’adapter, à l’ère de la globalisation, à un environnement en constante mutation. En tout cela, elles se différencient des générations qui les ont précédées.
  • 16/04/2008, Serge LEFORT, Mélenchon contre la théocratie tibétaine, Monde en Question
  • 16/04/2008, ZHOUMO Nanfang, Tibet, une autre politique chinoise est possible, Changement de société
    C’est un débat qui témoigne de la manière dont les problèmes sont abordés en Chine et dont nous ignorons tout, tout en prétendant juger.
  • 15/04/2008, Domenico LOSURDO, «Jeux Olympiques interdits aux chiens et aux chinois», Mondialisation
    Pendant qu’il se proclame à la pointe de la lutte contre le fondamentalisme, l’Occident transfigure de la façon la plus grotesque le Tibet du passé (fondé sur la théocratie, l’esclavage et le servage de masse) et se prosterne devant un Dieu-roi, affairé à constituer un Etat sur la base de la pureté ethnique et religieuse (une mosquée a aussi été assaillie à Lhassa), en annexant à cet Etat des territoires qui sont habités par des tibétains mais qui n’ont jamais été administrés par un Dalaï-lama : c’est le projet du Grand Tibet fondamentaliste cher à ceux qui veulent mettre en crise le caractère multiethnique et multiculturel de la République Populaire Chinoise, pour pouvoir mieux la démanteler.
  • 13/04/2008, Vidéo : Mélenchon - Ruquier France 2, Dailymotion 1/2, 2/2
  • 12/04/2008, Ali BRAHIMI, Ambitions inassouvies d’une zaouïa tibétaine, Le Grand Soir
    Il est utile d’ajouter - de rappeler pour ainsi dire - que les lobbys d’intérêts obscurs et obscurantistes, ne seraient nullement préoccupés par ceux de la communauté tibétaine menacée par le mauvais dragon chinois, encore moins attristés par les « souffrances » du dalaï-lama tout aussi charismatique qu’il l’est, aussi bien en Chine que... en Inde. Pour le moment, tout ce tintamarre vise à stimuler les Tibétains, notamment se trouvant à l’intérieur de la Chine, pour maintenir la pression afin de piéger le régime en place avant les jeux Olympiques. Le tout, connecté aux ambitions inassouvies de la grande zaouïa, en l’occurrence la Maison-Blanche aux USA, qui continue de mystifier sans vergogne les opinions publiques de tous les pays, se positionnant comme le centre du monde, et s’autoproclame garante, à l’image d’un totem pour une tribu indienne, du sort de la planète.
  • 11/04/2008, L'olympisme, légende et réalité, Lutte Ouvrière
  • 11/04/2008, Arrêtez l'intox !, AgoraVox
    D'une manière systématique, la Chine est dénigrée par les médias occidentaux. C'est actuellement le cas pour la province autonome du Tibet. Ceux qui s'expriment n'ont aucune connaissance de la Chine, de son histoire et du comportement des Occidentaux à la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle.
    ...
    Maintenant, on évoque les droits de l'homme bafoués en Chine. De quel droit la France se permet-elle de donner des leçons à ce pays qui est en pleine évolution, en pleine transformation ? D'autant plus qu'il me semble que, dans notre pays, ces «droits de l'homme» représentés par un ministère (sic) sont bafoués.
  • 10/04/2008, Elisabeth MARTENS, Tibet : Un appel à l'esprit critique !, Investig’action - Mondialisation
    «Ne croyez pas une chose parce que beaucoup en parlent, ne croyez pas sur la foi des temps passés, ne croyez à rien sur la seule autorité de vos prêtres et de vos maîtres. Après examen, croyez ce que vous-même aurez expérimenté et reconnu raisonnable, qui sera conforme à votre bien et à celui des autres».
    ...
    Comment les Européens réagissent-ils à une telle mascarade? De la manière la plus attendue et la plus formelle qui soit. Les parlementaires se plient en quatre devant les grands prêtres oranges, les banderoles pro-tibétaines volent dans l’air azuré de Paris, les jeunes branchés écolo-bio et les intellos de gauche sont les plus atteints : c’est à en pleurer de misère intellectuelle !
    ...
    De cœur avec les Chinois et les Tibétains de Chine, je m’insurge donc face au manque de réflexion et d’analyse critique qui caractérise l’Europe dans ces événements liés, non pas au Tibet réel, mais aux Tibétains en exil manipulés par l’affairisme et le consumérisme de l’Occident.
  • 10/04/2008, Danielle BLEITRACH, S'agit-il de s'intéresser au Tibet ou de développer un anti-communisme primaire ?, Changement de société
    On peut s'interroger parfois à propos des faits divers, pourquoi tout à coup l'un d'entre eux prend de l'ampleur, donne lieu à des comportements de compassion qui frisent l'hystérie? Le fait est que la rumeur s'enfle, et que nous sommes devant un espèce de nœud paranoïaque de la société. Sur le plan politique, la presse et la radio tentent de chauffer à blanc l'opinion publique pour aboutir à des phénomènes semblables, y arrivent-elles ? Vous remarquerez qu'elles ne mettent "le paquet" que quand il s'agit de provoquer la haine, l'hystérie des masses contre les communistes, aucun autre sujet ne les mobilise aussi pleinement. Le communiste dans leur imaginaire est toujours plus ou moins le mal absolu et il est sans rival. Même pas la haine anti-musulman, même pas le racisme anti-chinois, il y faut le piment de l'anti-communisme primaire.
  • 10/04/2008, Jean-Guy ALLARD, Promoteur des attaques contre la Chine, RSF reçoit son financement de Taipei, Le Grand Soir
    Aucun organe de presse français ne l'a publié à l'époque, mais la presse taïwanaise en a fait grand état en janvier 2007 : Robert Ménard, le fondateur et secrétaire perpétuel de RSF qui coordonne en ce moment des manifestations hostiles contre la Chine, a reçu officiellement un chèque de 100 000 dollars de Taïwan, pays connu pour son appui aux régimes de droite les plus récalcitrants.
  • 10/04/2008, Lysiane GAGNON, Une agitation déplacée, Cyberpresse
    Que ferait-il, M. Ménard, le jour où les moines tibétains, ayant rétabli la théocratie dans leur pays, décideraient à leur tour de réprimer la presse ? Pourquoi monter ce genre d'actions à l'encontre de la Chine spécifiquement, alors qu'il y a des dizaines d'autres dictatures qui emprisonnent et torturent les journalistes ?
  • 10/04/2008, William ENGDAHL F., eu géopolitique risqué : Washington joue le Tibet à la roulette avec la Chine, AlterInfo
    Attisant les flammes de la violence au Tibet juste à un moment sensible de leurs relations et dans la période préparatoire des jeux olympiques en Chine, Washington a manifestement tranché pour un jeu géopolitique à haut risque avec Beijing. Cela fait partie d'une stratégie d'escalade dans la déstabilisation de la Chine, lancée ces derniers mois par l'administration Bush.
    ...
    Depuis le 10 mars, les médias occidentaux ont passé les événements survenus au Tibet sans trop se soucier de leur véracité ni de les vérifier indépendamment par recoupement. La plupart des photos montrées dans les journaux européens et étasuniens et à la télévision ne sont pas exactement de l'oppression de lamas ou de moines tibétains par des militaires chinois. Dans la plupart des cas, les photos de l'AFP ou celles de Reuters montrent des Chinois Han battus par des moines tibétains appartenant à des organisations paramilitaires. Dans certains cas, des stations de télévision allemandes ont passé la vidéo d'un passage à tabac qui n'était même pas au Tibet, mais plutôt à Katmandou avec la police népalaise.
    ...
    La menée de la déstabilisation du Tibet par les États-Unis s'inscrit dans le cadre d'une réorientation stratégique de grande importance. Elle arrive au moment où l'économie étasunienne et le dollar, toujours monnaie de réserve mondiale, sont dans leur plus mauvaise passe depuis les années 30. Il est lourd de sens que l'administration étasunienne envoie à Beijing le banquier de Wall Street, l'ancien président Goldman Sachs, et le Ministre des Finances Henry Paulson, en plein milieu de son travail pour embarrasser Beijing au sujet du Tibet.
  • 10/04/2008, Vidéo : Mélenchon - Télé matin France 2, Dailymotion
  • 09/04/2008, Tibet/Chine : le point de vue de Jean-Luc Mélenchon, l'Humanité
    Ironie de l'histoire : l'ancien trotskyste publié par les anciens staliniens.
  • 09/04/2008, Vidéo : Interview de Jean-Luc Mélenchon - Europe1, Dailymotion
  • 09/04/2008, Mélenchon s'en prend au dalaï-lama et à RSF, Egalité & réconciliation
  • 09/04/2008, Daniel VANHOVE, Entre Tibet et Kosovo, la Palestine, Géostrategie
    En ces temps où les médias dominants font et défont les causes auxquelles ils pressent les citoyens à l’adhésion ou la condamnation, comment ne pas s’interroger sur ce qui anime ceux-là dans leurs choix arbitraires ?
  • 08/04/2008, Fashion Victim, Kroulik
    Les rebelles et les progressistes, les athées et les féministes, les écolos et les trotskistes, les subversifs et les socialistes, ils obéissent tous à Super Lama !
  • 08/04/2008, Leçon n°1 : Haïr la Chine, Troudair
    Depuis plusieurs années, il est évident que la Chine s'impose comme un adversaire commercial de poids, en compétition directe avec les forces occidentales telles que l'Angleterre, les États-Unis ou la France. Et dans le système capitaliste compétitif dans lequel nous vivons, un adversaire se doit d'être anéanti à court, moyen ou long terme. C'est exactement le plan qui se profile aujourd'hui, mûri dans les think-tanks américains les moins finaux, et qui, il y a sept ans, ont fait pression pour que Pékin obtienne les Jeux Olympiques.
  • 08/04/2008, Chine et occident : la comédie des apparences, ContreInfo
    En admettant qu'existe un « esprit olympique » rassemblant les hommes et les cultures au-delà de leur différences, en sommes nous les dépositaires exclusifs ? De quel droit ? Où donc est-il inscrit que l'occident soit propriétaire des institutions internationales ? On entend ces jours-ci avancer l'argument selon lequel le CIO n'aurait pas du donner les jeux à une Chine qui ne les méritait pas. Faut-il que nous soyons aveugles et sourds pour ne pas être saisis de honte devant une telle arrogance.
  • 07/04/2008, Jean-Luc MÉLENCHON, Je ne suis pas d'accord avec le boycott des jeux de Pékin et la propagande anti-chinoise, Blog
    Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d'accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d'accord avec l'opération de Robert Menard contre les jeux olympique de Pékin. Je ne suis pas d'accord avec la réécriture de l'histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l'enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu'il incarne. [...] Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme sur cette marmite !
  • 05/04/2008, Uri AVNERY, Géométries variables du droit à l'indépendance, ContreInfo
    Comme tout un chacun, je soutiens le droit du peuple tibétain à l'indépendance, ou au moins à l'autonomie. Comme tout le monde, je condamne les exactions que le gouvernement chinois y commet. Mais contrairement aux autres, je ne suis pas prêt à me joindre aux manifestations. Pourquoi ? Parce que j'ai le sentiment désagréable qu'on me soumet à un lavage de cerveau, que tout cela est de l'hypocrisie.
  • 04/04/2008, Vidéo : Mélenchon - Parlons net France Info, Dailymotion
  • 03/04/2008, Domenico LOSURDO, Le Tibet, l'impérialisme et la lutte entre progrès et réaction, Le Grand Soir
    Pour une certaine gauche, les films d'Hollywood sont toujours plus importants que les livres d'histoire et d'analyse critique de la réalité.
    ...
    Une bonne partie de la gauche semble elle aussi s'être convertie sinon au bouddhisme proprement dit, du moins à l'image hagiographique du dalaï-lama et de la religion qu'il professe. De nouveau la mémoire historique se dissipe. L'horrible réalité du Tibet prérévolutionnaire, la réalité de la théocratie qui réduisait à des conditions d'esclavage ou de servage l'immense majorité de la population, sont refoulées.
  • 03/04/2008, Danielle BLEITRACH, L'obscurantisme, ça commence à bien faire, Le Grand Soir
  • 02/04/2008, Cri de colère contre les médias !, AgoraVox
    Et l'apothéose, ce soir, avec un Mots croisés de Calvi (encore lui !) sur la Chine et le Tibet sans un Chinois ou une personne bien informée, mais avec une meute d'admirateurs de droite comme de gauche du Dalaï-Lama, pour se lamenter sur le malheur du très démocratique Tibet ! Le passé féodal ? Pas un mot ! Mais une jolie tirade de la seule dame de service, pour tout expliquer par l'altitude élevée du pays, si proche du ciel ! Il ne manquait plus que saint Sarkozy pour nous vanter les mérites de la religion, du spirituel, des sectes, du sionisme et j'en passe !
    Les touristes étrangers ont tout vu, tout dit sur les moines armés qui tuent et saccagent pour provoquer des Chinois impassibles pendant deux jours, mais non, dans les médias on n'en tient pas compte, on continue la propagande au service de l'Occident libéral et contre tous ceux qui ne fléchissent pas les genoux devant lui !
  • 02/04/2008, Domenico LOSURDO, Quand et pourquoi les Etats-Unis ont changé de position sur le Tibet, Investig’action - Geostrategie
    Avant que n’éclate la guerre froide, Washington n’éprouvait aucune difficulté à reconnaître l’appartenance du Tibet à la Chine, contrôlée alors par les nationalistes de Tchang Kaï-Chek. En publiant en 1949 un livre sur les relations États-Unis/Chine, le département d’État américain incluait une carte indiquant très clairement le Tibet comme partie intégrante du grand pays asiatique.
    ...
    Malheureusement, une bonne partie de la gauche semble elle aussi s’être convertie sinon au bouddhisme proprement dit, du moins à l’image hagiographique du dalaï-lama et de la religion qu’il professe. De nouveau la mémoire historique se dissipe. L’horrible réalité du Tibet prérévolutionnaire, la réalité de la théocratie qui réduisait à des conditions d’esclavage ou de servage l’immense majorité de la population, sont refoulées.
  • 02/04/2008, Pierre HASKI, Quand des soldats chinois se déguisent en moines tibétains..., Rue89
    Morale de cette histoire: cette photo ne prouve rien, ni dans un sens, ni dans l'autre, mais peut être un miroir déformant d'une réalité opaque dans laquelle chaque "camp" cherche tout élément pouvant alimenter sa vision des événements, surtout en l'absence de tout témoin indépendant au Tibet depuis deux semaines. Morale plus générale, méfiez vous des apparences !
  • 02/04/2008, Michel COLLON, Tibet : enquête sur une photo manipulée, Investig’action
  • Avril 2008, Catherine JAMI, Pékin au début de la dynastie Qing : capitale des savoirs impériaux et relais de l’Académie royale des sciences de Paris, Revue d’histoire moderne et contemporaine n°55

Discours dominant

  • 28/04/2008, Tibet : le doute gagne les esprits, RFI
    Le Dalai Lama parle au nom du peuple tibétain, mais sans avoir, ni recherché d'ailleurs, de reconnaissance internationale, qui légitimerait sa position. Leader d'un gouvernement en exil, qui n'a au fond de raison d'être que s'il conteste l'ordre chinois.
  • 28/04/2008, Les menottes sur T-shirt de RSF en rupture de stock, Aujourd'hui la Chine
  • 28/04/2008, Des drapeaux « Free Tibet» fabriqués en Chine, Cyberpresse
  • 27/04/2008, Pierre HASKI, Dialogue au Tibet : les droits de l'homme en Chine sont perdants, Rue89
    De retour d'une semaine en Chine, je peux témoigner du fait que la focalisation à l'étranger sur la question du Tibet, au détriment de la question des libertés en Chine, a eu un effet boomerang, en favorisant une union sacrée des Chinois des villes autour du pouvoir pour défendre l'intégrité de la patrie.
    ...
    Le rapport de force internatinal a changé. Avant de faire le geste qui sauve la face de tout le monde : il donne aux Occidentaux une occasion de montrer à leurs opinions que "ça bouge" et qu'il faut donc baisser une impossible pression, et redonne un meilleur rôle à la Chine alors qu'elle apparaissait de plus en plus aux yeux des opinions occidentales dans le rôle du "méchant".
  • 27/04/2008, Carte postale de la Grande muraille (Chine), Cafés Géographiques
  • 26/04/2008, Dalaï lama citoyen d'honneur : Delanoë "extrêmement choqué" par Raffarin, Le Nouvel Obs
    Dans un entretien au Journal de la jeunesse de Chine, Jean-Pierre Raffarin a déclaré que "la décision de Delanoë est une erreur politique très grave". Le maire de Paris en visite à Londres s'est dit "extrêmement choqué qu'un ancien Premier ministre choisisse un organe de propagande étranger pour dire du mal d'un autre responsable français".
  • 26/04/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 25/04/2008, Les réactions suscitées par la déclaration de Pékin qui envisage de rencontrer le dalaï lama, Le Nouvel Obs
  • 25/04/2008, La Chine propose une reprise du dialogue avec le dalaï lama, Aujourd'hui la Chine
    La Chine a proposé vendredi de reprendre le dialogue avec un représentant du dalaï lama, une annonce surprise à la suite des troubles au Tibet et à moins de quatre mois des jeux Olympiques de Pékin, sous la pression des pays occidentaux.
  • 23/04/2008, L'Express, le Nouvel Obs et autres liens sur le Tibet, Tibet-info
  • 23/04/2008, Une révolte patriotique face aux "préjugés des Occidentaux", Aujourd'hui la Chine
    Les images de la sportive handicapée Jin Jing à Paris ont provoqué la colère des Chinois et n'ont fait qu'attiser un sentiment nationaliste, soigneusement entretenu par le gouvernement de Pékin.
    ...
    Pour M. Zhu, Pékin cherche cependant aujourd'hui à tempérer ces ardeurs nationalistes faisant le jeu "des tenants d'une ligne dure" et pouvant se solder par "un blocage indésirable des réformes politiques et économiques".
  • 23/04/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 22/04/2008, Vidéo : Marc Mangin, Chine l'Empire Pollueur, Mediapart - Dailymotion
    Entretien avec Marc Mangin, auteur de "Chine L'Empire Pollueur". Mangin oublie de dire que le protocole de Kyoto a été ratifié à ce jour par 172 pays à l'exception notable des États-Unis.
  • 22/04/2008, Débats : Pourquoi la Chine fait de la France un bouc émissaire, Le Figaro
    Ces épisodes témoignent surtout du décalage irréductible qui s'est développé entre le monde, et pas uniquement le monde occidental, qui depuis la fin de la guerre froide a profondément évolué et dont les opinions publiques ne sont plus prêtes à accepter un discours de propagande [ni la propagande contre l'Irak ni celle contre la Chine ?] sans prise avec la réalité, et une Chine qui veut aujourd'hui imposer son modèle et rejette le principe de normes universelles [celles du discours dominant].
  • 22/04/2008, La délicate mission des émissaires européens en Chine, RFI
    Environnement et économie – ce sont les deux sujets phares au menu de la visite d’une importante délégation européenne ces 24 et 25 avril en Chine.
  • 22/04/2008, Paris-Pékin, messages brouillés sur le Tibet, RFI
    Alors que le Maire de Paris Bertrand Delanoë a décidé d’enfoncer le clou en proposant d’élever le Dalaï Lama au rang de citoyen d’honneur de la ville de Paris, le gouvernement français prend ses distances vis-à-vis de cette initiative et concentre ses efforts sur l’amélioration des liens avec Pékin, comme en témoigne l’envoi de plusieurs émissaires à Pékin.
  • 22/04/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 21/04/2008,Françoise LEMOINE , L'impact de la Chine sur l'économie mondiale ne doit pas être surestimé, Le Monde
    Pour que la croissance asiatique devienne "autonome", voire exerce un effet d'entraînement sur le reste du monde, il faudra qu'elle fasse la part plus belle à la consommation intérieure, et moins belle à l'exportation. Ce rééquilibrage est particulièrement nécessaire en Chine, où la consommation des ménages a été ces dernières années un maillon faible de la croissance et où les succès des industries exportatrices ont entraîné des coûts sociaux et environnementaux très élevés.
  • 21/04/2008, Vidéo : Sarkozy plie devant Pékin [selon Christophe Barbier], LCI - Dailymotion
  • 21/04/2008, Sarkozy invite l'athlète handicapée malmenée pendant son relais de la flamme, AP Le Nouvel Obs - Reuters Yahoo
    Devenue une véritable héroïne en Chine pour avoir été malmenée sur sa chaise roulante lors du passage parisien de la flamme olympique, Jin Jing s'est vu remettre l'invitation par le président du Sénat. Un geste synonyme d'apaisement envers Pékin.
  • 21/04/2008, Vidéo : La mobilisation des étudiants chinois à Paris vues par la CCTV, Aujourd'hui la Chine
    La manifestation de la communauté chinoise à Paris n'est pas passée inaperçue à la télévision chinoise. L'occasion de mettre en lumière une initiative pleine de bonnes intentions face aux mauvaises manières des journalistes étrangers.
  • 20/04/2008, Manifestations pro-chinoises dans le monde contre la "désinformation", Aujourd'hui la Chine
    Des manifestations pro-chinoises se sont déroulées samedi à Paris, Londres, Berlin et Vienne, ainsi qu'à Los Angeles, dans l'ouest des Etats-Unis, pour dénoncer la "désinformation" des médias occidentaux sur le Tibet et les appels au boycott des jeux Olympiques de Pékin.
  • 19/04/2008, Vidéo : Manifestation pro-chinoise à Paris, Rue89 - Dailymotion
  • 19/04/2008, François-Bernard HUYGUE, Metapropagande : faut-il croire ses yeux ?, Huygue
    La propagande la plus redoutable est celle qui prouve que tout ce qui la contredit est de la propagande. De même qu'il s'agit d'essentialiser l'ennemi comme forcément coupable, diabolique, dangereux et, bien sûr, trompeur, il faut discréditer la parole adverse, ou toute parole contraire à son propre discours comme fausse et mal intentionnée. C'est une méthode relativement facile quand on contrôle les médias sur son territoire. Lire l'analyse de Investig’action.
  • 19/04/2008, Rien ne va plus entre la France et la Chine, Aujourd'hui la Chine
    Manifestations ce samedi dans plusieurs villes du pays. Menaces et intimidations contre les médias français. Boycott des produits et des marques françaises. La crise est désormais ouverte. Et l'Ambassadeur de France réagit à sa façon dans la presse officielle chinoise...
  • 18/04/2008, Bernard Kouchner "Le Tibet se meurt de nos silences", Le Nouvel Obs - Aujourd'hui la Chine
    Bernard Kouchner est aujourd'hui très prudent lorsqu'il parle de la Chine... Et notamment depuis la crise tibétaine. Il n'a pourtant pas toujours été aussi muet. Voici une préface qu'il a écrite il y a une dizaine d'années...
  • 16/04/2008, Le Tibet à l'honneur à la Mairie de Paris et au Conseil régional, Tibet-info
    Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé le 16 avril qu’il proposerait le 21 avril au Conseil de Paris "d’attribuer au Dalaï Lama le titre de citoyen d’honneur de la Ville de Paris".
    ...
    Le groupe des Verts va également demander dans une question orale que soit arboré le drapeau tibétain sur le fronton du Conseil régional pendant toute la durée des JO.
  • 15/04/2008, "Beijing-2008 ou Femmes nues au Mah jong" : Analyse, Chine informations
    Analyse de la peinture "Beijing-2008 ou Femmes au Mah jong", métaphore de la Chine d'aujourd'hui et de ses relations diplomatiques.
  • 15/04/2008, Pierre HASKI, "Patriotes" contre "libéraux": le débat chinois face au Tibet, Rue89
    Un mois après les événements du Tibet, le fossé reste en tout cas profond entre le monde occidental et une bonne partie de la société chinoise qui considère que l'Occident veut briser l'unité de la Chine en poussant à l'indépendance du Tibet. Les Occidentaux se trouvent confortés dans leurs certitudes par le raidissement chinois, tandis que Pékin s'estime caricaturé à l'extérieur. Un cercle vicieux d'incompréhension difficile à briser.
  • 14/04/2008, Le dalaï lama menace de démissionner si les violences continuent au Tibet, Aujourd'hui la Chine
    Le dalaï lama a une nouvelle fois menacé de quitter ses fonctions si les violences au Tibet échappaient à tout contrôle, tout en démentant vouloir la séparation de la région himalayenne d'avec la Chine.
  • 14/04/2008, "Il y a eu un renversement dans notre perception de la Chine", Le Monde
    En trois ans, il y a eu un renversement dans notre perception de la Chine. Début 2005, au moment du débat sur le levée de l'embargo visant les ventes d'armes à Pékin et de la visite à Paris du président Hu Jintao, la tour Eiffel était en rouge (aux couleurs du drapeau chinois), on parlait du nouvel an chinois à la télévision... Mais depuis, nous sommes en proie à une inquiétude économique grandissante : la Chine connaît une croissance à deux chiffres et des excédents commerciaux phénoménaux.
  • 11/04/2008, Des espions britanniques confirment que la violence au Tibet était une mise en scène des autorités chinoises, Questions Critiques
    La propagande continue : L'agence britannique GCHQ, agence de communication gouvernementale qui surveille la moitié du monde depuis l'espace, a confirmé l'affirmation par le Dalaï-Lama que des agents de l'Armée de Libération du Peuple Chinois, déguisés en moines, ont allumé les échauffourées qui ont laissé des centaines de Tibétains morts ou blessés. Lire l'analyse de Investig’action.
  • 10/04/2008, Rama Yade baisse sa culotte face aux Chinois, Plume de presse
    Le comble du racisme et du sexisme.
  • 09/04/2008, La "voie du milieu" pour le Tibet, Le Monde
    Deux articles identiques pour marteler la propagande du chef religieux et politique du Tibet réactionnaire.
    - La "voie du milieu" pour le Tibet, par Tenzin Gyatso, Le Monde
    - La "voie du milieu" pour le Tibet, par le dalaï-lama, Le Monde
  • 09/04/2008, Pierre HASKI, Pour Mélenchon, il n'y a jamais eu d'invasion chinoise du Tibet, Rue89
    Haski s'est converti en propagandiste du dalaï-lama.
  • 09/04/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 08/04/2008, Robert Ménard, le grain de sable des JO - Courrier des lecteurs, Le Monde
  • 08/04/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 07/04/2008, Chine répressive et complices français ?, AgoraVox
    Le comble de la mauvaise foi : «Effectivement la photo n'est pas ce qui en est dit. Je vais immédiatement demander la correction du début de l'article à Agora. Le reste ne change pas.» Lire l'analyse de Investig’action.
  • 07/04/2008, Laurent JOFFRIN, L'aveu, Libération
    Libération [...] appelle à manifester pacifiquement, journal en main, avec RSF, sur le passage de la flamme.
  • 03/04/2008, La semaine qui ébranla le Tibet, Le Monde
    Plus de quinze jours après les faits, bien des zones d'ombre persistent. Les témoignages sont partiels. L'intoxication fait écran.
  • 01/04/2008, Vidéo : Tibet, l'histoire d'une tragédie, Arte - Dailymotion 1/5, 2/5, 3/5, 4/5, 5/5
  • Avril 2008, Mathieu VERNEREY, Bourgeonnement précoce du printemps de Lhassa, Le Monde diplomatique [article pas encore disponible sur le site, mais est publié par Altermonde-sans-frontières]
    La violence inédite de nombreux manifestants a également fait vaciller l’image d’une lutte réputée non-violente. Parmi les cibles de ces "émeutiers" se trouvaient des "Hui" (musulmans) et des civils chinois han [1], ce qui pouvait donner l’impression que les motivations de la révolte étaient religieuses ou ethniques.
    ...
    Les prétentions chinoises sur le Tibet remontent au XIIIème siècle, lors de la dynastie mongole de Yuan (1279-1368), puis au XVIIème siècle, pendant la dynastie mandchoue des Qing (1644-1911). Durant ces deux périodes, l’Empire chinois atteignit son extension maximale vers l’ouest, grâce à des campagnes militaires victorieuses, menées par les Yuan à partir des vestiges d’un Empire mongol qui dominait alors l’Asie, la Chine et le Tibet inclus.
    ...
    Le Tibet a connu historiquement des ingérences extérieures – mongoles plus que chinoises. D’où sa vulnérabilité. C’est ainsi qu’il appela la Chine mandchoue en renfort pour expulser les Mongols en 1720, puis les Népalais en 1792.
    ...
    La caisse de résonance médiatique offerte par les prochains Jeux Olympiques de Pékin a procuré l’occasion unique de dénoncer à la face du monde la domination chinoise. En Inde, les cinq principales organisations indépendantistes se sont fédérées en vue d’une marche de retour au pays, entamée le 10 mars dernier. Celle-ci a été aussitôt bloquée par les autorités indiennes et suivie d’une nouvelle vague de marcheurs. Au même moment, les manifestations débutaient à Lhassa, avant de s’amplifier et de se propager. Mais, on l’a vu, cette synergie à la fois militante et populaire ne dispose ni d’une visibilité ni d’une lisibilité politiques. Ce qui pose, de manière plus générale, les questions de la représentation du "peuple du Tibet" et de son expression.

Mars [Discours critique - Discours dominant]

Discours critique

  • 31/03/2008, Richard BENNETT, Tibet, le « grand jeu » et la CIA, ContreInfo - article Opus Incertum
  • 31/03/2008, Tibet, CIA et chinoiseries, Rébellion
    Le peuple tibétain a autant à craindre des manigances de la CIA que de la modernité imposée par l'Etat Chinois dans l’aire himalayenne. On peut certes regretter le choc culturel subi par la tradition tibétaine au contact de la pénétration capitaliste impulsée par le gouvernement chinois dans cette région. Mais, ce qui réjouit les mondialistes dans toutes les autres parties du monde sans que la prolétarisation et la paupérisation des peuples ne les inquiètent le moins du monde, chatouille leur sensibilité métaphysique lorsque des moines bouddhistes sont inquiétés.
  • 30/03/2008, Kent EWING, Le Tibet, la Chine et l'Ouest : Retour aux stéréotypes, Questions Critiques
    Pour les observateurs chinois qui espèrent à la fois que la compréhension et la tolérance mutuelles entre Pékin et ses homologues occidentales s'élargiront et s'approfondiront , alors que la première fête internationale de la Chine - les Jeux Olympiques d'Été - approche, les émeutes au Tibet se sont avérées être une déception qui donne à réfléchir.
  • 29/03/2008, Danielle BLEITRACH, L'impérialisme soft ou les coups de pied au cul qui se perdent, Changement de société
    Une nouvelle est tombée hier, elle a provoqué cet article : Ayrault le maire de Nantes, président du groupe socialiste a mis le drapeau tibétain sur le fronton de sa mairie et il se prononce pour le boycott des jeux olympiques. C'est à se demander ce que ces gens qui prétendent gérer le pays savent de la planète ? Sont-ils stupides ou parfaitement colonialistes, donneurs de leçons, atlantistes ? L'un n'est pas exclusif de l'autre… Être stupide, rapace et arrogant forme même un tout.
    ...
    [...] il se trouve toujours des cons comme Ayrault le maire de Nantes qui fera monter le drapeau tibétain sur le fronton de sa mairie en croyant défendre les peuples opprimés alors qu'il contribue simplement aux belles œuvres de l'impérialisme. [...] le maire de Nantes préfère se faire une vertu sur le dos de la Chine pour être toujours mieux le toutou atlantiste, le sioniste enthousiaste alors que Gaza est écrasé… C'est dans la logique de l'impérialisme soft, celui qui ignore « le pire des mondes possibles », l'entretient et donne encore des leçons.
  • 28/03/2008, Serge LEFORT, La promotion de Sa Sainteté le Dalaï Lama, Monde en Question
  • 28/03/2008, Elisabeth MARTENS, Tibet : Réponses sur l'Histoire, la religion, la classe des moines, les problèmes sociaux, la répression, le rôle des USA…, Investig’action - Changement de société
    Il faut analyser à qui profitent ces émeutes : ni aux Chinois, ni aux six millions de Tibétains de Chine. Elles servent essentiellement à ameuter l'opinion publique autour des violations des Droits de l'homme en Chine, le manque de liberté d'expression, et les diverses répressions que nous incriminons au gouvernement chinois. Donc, elles servent à donner de la Chine une image exécrable, ceci juste avant les JO qui vont rassembler la presse internationale à Pékin.
    ...
    A nouveau, c'est l'information qui est donnée chez nous : après avoir mis en lumière la tromperie quant au génocide ethnique, on s'est rapidement tourné vers le « génocide culturel ». Il est évident que, moi, en tant que petit individu, si je dis l'inverse, personne ne me croira, mais il suffit d'aller voir sur place pour vous en convaincre.
    ...
    L'opinion publique suit les médias et les médias obéissent aux intérêts économiques. Ne vit-on pas dans une dictature économique chez nous ? La censure est aussi réelle ici qu'ailleurs, mais mieux camouflée. En Occident, on n'est pas enfermé en prison pour ses opinions, mais bien dans sa tête, puis dans la maladie qui en résulte. Je me demande parfois ce qui vaut mieux. Donc votre question réelle devient : « comment expliquer le sentiment pro-tibétain véhiculé par notre système économique » ? Ni les E-U, ni l'Europe n'apprécient les avancées fulgurantes de la Chine sur la scène internationale. Tous les coups sont bons pour la contrecarrer : « Il faut foutre le bordel pendant les JO à Pékin ! » crie Cohn-Bendit dans son discours en séance plénière à propos du comportement que l'UE doit adopter face à la Chine. Ceci, pas même une semaine après les événements qui ont enflammé le cœur de Lhassa ! C'est assez monstrueux, mais cela démontre par « a+b » que le « grand monde de la diplomatie et du trust financier » n'a cure du Tibet, ce qui lui importe c'est « foutre le bordel en Chine ».
  • 28/03/2008, Benito PEREZ, Les coulisses de la révolte tibétaine, Le Courrier
    La répression des contestataires tibétains a ému la planète. Mais l'image des moines pourchassés par l'armée suffit-elle à comprendre ce qui se passe réellement sur le Toit du Monde ? «Le Courrier» a recueilli les avis contrastés de trois spécialistes de la Chine [Elisabeth Martens, Jean-Philippe Béja, Stéphanie Balme].
  • 28/03/2008, Benito PEREZ, «Le bouddhisme tibétain, une philosophie ? C'est à s'esclaffer !», Le Courrier
    Entretien avec Elisabeth Martens. Le dalaï-lama et son entourage portent les couleurs du pacifisme et se doivent d'entretenir l'image de tolérance et de compassion qui sied au bouddhisme tibétain, afin de séduire l'Occident. Lors des récentes émeutes, quand les actes de violence ont atteint un niveau de barbarie sans nom, il s'en est distancié. Au sein de la communauté tibétaine en exil, il existe une scission: d'une part, les modérés, dont le dalaï-lama, qui ne demandent pas l'indépendance mais une «autonomie poussée». D'autre part, les radicaux, fraction montante au sein du gouvernement en exil, qui exigent l'indépendance et sont prêts pour cela à prendre les armes. En réalité, cette dualité est très utile à leur parrain commun, les Etats-Unis: le dalaï-lama et sa suite (européenne, surtout) sert à rassembler les intellectuels occidentaux autour des thèmes de «démocratie», de «droit de l'homme», tandis que la fraction «dure» rassemble de plus en plus de membres grâce à un discours musclé. Apparemment, ce sont ces derniers qui ont mis le feu aux poudres. En provoquant des émeutes à caractère raciste, ils ont obligé le gouvernement chinois à sortir la grosse mitraille.
  • 28/03/2008, Peter FRANSSEN, 5 questions à propos du soulèvement au Tibet, Investig’action
    1. Que s'est-il réellement passé ?
    2. Quel était le but des émeutes ?
    3. Des médiamensonges : dans quel but ?
    4. Le mouvement tibétain est-il spontané et indépendant ?
    5. Toute la communauté internationale condamne-t-elle la Chine ?
  • 28/03/2008, COMAGUER, Aperçu sur la géopolitique de l'Himalaya, Investig’action - Changement de société
    Que le tracé de la frontière entre la Chine et l'Inde n'ait pas pu être normalisé depuis plus de 50 ans ne tient pas seulement au fait que plusieurs Etats tiers et en particulier le Pakistan sont impliqués mais surtout au fait historique que les deux pays ont été, depuis l'indépendance de l'Inde et à la prise du pouvoir des communistes en Chine au cœur des tensions politiques asiatiques et mondiales et n'ont jamais été alliés.
  • 28/03/2008, Maxime VIVAS, Tibet : départ de diplomates étrangers pour Lhassa, Le Grand Soir
    Le débat télévisé du jeudi 27 mars 2008 a été émaillé d'un documentaire prouvant la brutalité des Chinois contre les moines, mais en réalité tourné au Népal et mettant aux prises la police de Katmandou et des exilés tibétains.
  • 27/03/2008, Domenico LOSURDO, Le curieux "paradis" du Dalaï Lama et comment il s'est transformé en mythe hollywoodien, Investig’action
    Célébré et transfiguré par la cinématographie hollywoodienne, le Dalaï Lama continue sans aucun doute à jouir d’une vaste popularité : son dernier voyage en Italie s’est terminé solennellement par une photo de groupe avec les dirigeants des partis de centre-gauche, qui ont ainsi voulu témoigner estime et révérence à l’égard du champion de la lutte de « libération du peuple tibétain».
  • 27/03/2008, Un des étudiants chinois veut vous dire..., Forum France 2
    [...] ils [les occidentaux] pensent que les tibétains ont assez de raison pour tuer les Hans, c'est très NORMAL, puisque pour vous, vous êtes 100% sur que le Tibet doit être indépendant. Sans le même fondement de l'opinion, la possibilité d'obtenir un accord est minime. Ce que vous pensez est incontestable en ayant les "bonnes et fiables informations".
  • 26/03/2008, Tibet : éviter la dérive émotionnelle, AgoraVox
    A l'heure où toute la presse et les chaînes de télévision prennent fait et cause pour le « combat du peuple tibétain » et contre la « répression sanglante » des autorités chinoises, n'y a-t-il pas lieu, en s'éclairant des événements du passé, de s'interroger sur les prises de position occidentales face aux conflits de ces dernières décennies, en essayant de comprendre la pression que les médias exercent pour influencer les opinions ?
  • 26/03/2008, Richard BENNETT, Tibet, le « grand jeu » et la CIA, Opus Incertum
  • 26/03/2008, André BOUNY, De Nuremberg à New York : éclats d'Histoire ou la traversée du miroir, ContreInfo
    Que reste-t-il du droit international si les victimes vietnamiennes de l'agent orange ne parviennent pas à faire condamner l'état américain et les entreprises qui ont fourni leur concours à ce crime contre l'humanité ?
  • 26/03/2008, Noam CHOMSKY, Le Monde nous appartient, Le Grand Soir
    Dans l’introduction à La ferme des animaux, il [George Orwell] écrivit "l’Angleterre est une société libre, mais pas très différente du monstre totalitaire que j’ai décrit". Il dit qu’en Angleterre, les idées impopulaires peuvent être éliminées sans recourir à la force. [...] Il dit : une des raisons est que la presse appartient à des riches qui ont toutes les raisons du monde pour vouloir empêcher que certaines idées se répandent. Et la deuxième raison – je crois que c’est la plus importante – est une éducation appropriée. Si vous avez fréquenté les meilleures écoles, si vous êtes diplômé d’Oxford ou de Cambridge, ils vous ont inculqué qu’il y a certaines choses qui ne se disent pas, et même qui ne se pensent pas. C’est la principale méthode pour empêcher que certaines idées se répandent.
  • 25/03/2008, Tibet - Chine ou USA, quel est l'ennemi principal ?, Vive la Révolution
  • 25/03/2008, Lhassa : les premiers morts étaient des chinois victimes des incendies allumés par les émeutiers, ContreInfo
    Depuis le début de la crise au Tibet la plupart des medias ont adopté l'habituelle grille de lecture en noir et blanc, opposant cette fois gentils Tibétains et abominables Chinois.
  • 23/03/2008, Campo antiimperialista, Si nous étions tibétains, Mondialisation.ca
    Que cette révolution [1949] ait conduit à une annexion progressive ne peut pas faire oublier ce qu'était le Tibet jusqu'aux années 50 : aucun régime au monde n'était plus cruellement théocratique et esclavagiste que celui du Dalaï Lama et des 180 Hutuktu.
    ...
    Nous n'aurions toutefois pas chanté les louanges du Dalaï Lama, au contraire nous aurions dénoncé les « démocrates » occidentaux qui fulminent contre les régimes théocratiques islamistes, mais voudraient restaurer la dictature théocratique lamaïste au Tibet.
  • 23/03/2008, Domenico LOSURDO, La Chine, le Tibet et le Dalaï Lama (version originale novembre 2003), Investig’action - Le Grand Soir
  • 21/03/2008, Nico HIRTT, Ces intellectuels de gauche qui croient savoir tout sur la Chine..., Investig’action
  • 21/03/2008, Elisabeth MARTENS, Violences au Tibet : un avis alternatif, Investig’action - Mondialisation
  • 21/03/2008, Danielle BLEITRACH, La partie qui se joue au Tibet, Le Grand Soir
  • 21/03/2008, Dossier spécial Tibet, Egalité & réconciliation
    Chacun se fera son opinion sur le Tibet et le séparatisme. Mais sans oublier de se demander, comme dans chaque grand conflit : Les médias étaient-ils sur place ? Quelles sont leurs sources ? Comment ont-ils relaté les faits ? Ont-ils présenté le fond du dossier : intérêts économiques et stratégiques, rôle des Etats-Unis et de la CIA, passé du Dalaï Lama, et Histoire de la région...
  • 20/03/2008, Tibet : Le piège tendu par les Occidentaux à la Chine, AlterInfo
    Aucune autre occasion n'aurait été si belle pour les occidentaux, comme les jeux olympiques de Pékin, pour essayer des manœuvres basses de déstabilisation de la Chine par des manipulations en tous genres comme ce qui se passe aujourd'hui.
    Déplacer une question de géostratégie sur le terrain des droits de l'homme, on l'a vu avec l'Irak, l'Afghanistan, est une ruse utilisée par les occidentaux pour initier le chaos.
    ...
    Pourquoi l'occident ne met-il pas le même entrain à donner l'autonomie aux basques qui la réclament du gouvernement espagnol, des bavarois qui veulent la sécession avec le pouvoir central allemand ou des corses qui sont en perpétuel mouvement pour se séparer de la France ?
  • 20/03/2008, COMAGUER, A propos du Tibet, le Népal et les relations Inde-Chine, Changement de société
    L'activité des Comités Tibet est en fait double : un prosélytisme soft et « spirituel » d'un côté, un outil de propagande anti-chinoise beaucoup moins soft de l'autre. Elle va se renforcer à l'approche des Jeux Olympiques de Pékin qu'ils appellent à boycotter.
  • 20/03/2008, La CIA : "C'est nous qui avons préparé l'insurrection au Tibet", Mondialisation.ca - Rebelion
  • 19/03/2008, Mauricio SÁENZ, El Tibet: una historia compleja, Semana
  • 19/03/2008, James MILES, Jours d'émeutes à Lhassa, ContreInfo
    James Miles, seul journaliste occidental présent récemment à Lhassa, décrit la semaine de violence que vient de vivre la capitale.
  • 18/03/2008, Témoignages de Touristes revenus de Lhassa, Changement de société
  • 17/03/2008, Peter FRANSSEN, Que s'est-il vraiment passé à Lhassa ? Journalistes et touristes disent autre chose, Investig’action - Rebelion
  • 16/03/2008, Danielle BLEITRACH, Quelques rares informations sur la Chine et le Tibet, Le Grand Soir - Rebelion
  • 16/03/2008, Danielle BLEITRACH, La situation au Tibet et la nature des informations, Rouge Midi
    Les informations que nous avons actuellement en Occident émanent de Radio Free, une radio financée par les Etats-Unis, Radio free Europe et Radio free Asie. Les informations venues de Chine confirment partiellement mais infirment la thèse de tirs de la police chinoise et affirment que les morts sont des commerçants chinois massacrés par des bandes organisées.
  • 16/03/2008, Michael PARENTI, Le mythe du Tibet (version originale 2005), Investig’action - Le Grand Soir - Rebelion (PDF) - Mondialisation - AlterInfo
    L'histoire du Christianisme, celle du Judaïsme, celle de l'Hindouisme et celle de l'Islam sont fortement marquées par la violence. A travers les âges, les religieux ont toujours invoqué un mandat divin pour massacrer des infidèles, des hérétiques, et même d'autres dévots au sein de leurs propres rangs.
  • 15/03/2008, Emeutes à Lhassa - Aurélien [cité par Rue89]
    J'ai ainsi assisté en une heure à une dizaine de lynchages et de rixes, parfois par un groupe de 20 tibétains poursuivant et passant a tabac un chinois. Les scooters récupérés sont placés au milieu de la rue et incendiés.
    ...
    En tant que touriste, je ne me suis pas senti en danger du tout. Toutes ces personnes dans la rue sont des tibétains. Ils en veulent clairement aux chinois, mais les étrangers n'ont rien a craindre, à part les pierres perdues et les projections. Ce qui m'inquiète davantage est la réaction chinoise. L'armée se rapproche et encercle progressivement le quartier.

Discours dominant

  • 31/03/2008, Alexandra MORIN tibétologue, Où est le Tibet ?, Libération
    Ce mouvement redonne en réalité sa visibilité à l'espace ethniquement et culturellement homogène du «Grand Tibet» dont les gouvernements chinois successifs, depuis le premier quart du XXe siècle, ne souhaitent pas entendre parler, mais dont la pertinence se manifeste clairement depuis deux semaines.
  • 30/03/2008, Pierre HASKI, Le Tibet révèle l'impasse entre Chine et Occident, Rue89
  • 29/03/2008, Tibet : la guerre de l'information, Le Monde
    On y voit des émeutiers s'en prendre à tout ce qui est chinois dans les rues de la capitale tibétaine. Des boutiques sont mises à sac ou incendiées, des motocyclistes battus. Des commerçants fondent en pleurs. La violence des émeutes a été confirmée par plusieurs touristes étrangers, témoins de l'assaut de la vieille ville par des manifestants tibétains, moines inclus.
    ...
    Une photo montrant des manifestants tibétains battus à coups de latte de bambou par des policiers... népalais au cours d'une manifestation à Katmandou, au Népal [présentée comme une photo prise à Lhassa en Chine] !
  • 28/03/2008, Axel PONIATOWSKI, Pour un Tibet autonome, Le Monde
  • 28/03/2008, Tenzin Gyatso Dalaï Lama, Appel au peuple chinois de Sa Sainteté le 14ème Dalaï Lama, Tibet-info
  • 27/03/2008, Comment bien informer sur les événements violents du Tibet ?, Arrêt sur images
    Entre propagande chinoise et partis pris pro-tibétains, est-il possible d'avoir une vision juste ? En l'absence d'images de journalistes, comment peuvent travailler les télés ? Pourquoi a-t-on si peu parlé des lynchages anti-chinois qui ont eu lieu à Lhassa malgré les nombreux témoignages de touristes ?
  • 26/03/2008, Dany COHN-BENDIT, "Il faut foutre le bordel pendant les jeux olympiques à Pékin", Site
    Le fait que les jeux olympiques aient lieu en Chine est indiscutablement un acte politique et nous ne devrions pas l'ignorer. C'est pourquoi Dany Cohn-Bendit demande de saisir cette occasion pour établir un grand débat sur la démocratie et la situation des droits de l'homme en Chine. Il invite le monde entier - que ce soit les sportifs, les politiques, les journalistes ou le grand public - à "foutre le bordel", un désordre promulguant la liberté d'expression, de pensée et d'information, un premier pas vers un régime plus démocratique en Chine. Car c'est seulement en cette liberté que "courir, sauter et nager valent la peine."
  • 26/03/2008, Boycott : tout ce que vous avez toujours voulu savoir, Libération
    Ces dernières semaines, il ne s'est pas passé un jour sans que l'on entende parler de «boycott», qu'il s'agisse des Jeux olympiques de Pékin, mais aussi du Salon du livre axé sur le soixantième anniversaire de l'Etat d'Israël.
  • 26/03/2008, Bernard Kouchner : «Que peut-on faire de plus sur le Tibet ?», Libération
  • 26/03/2008, Crise du Tibet : des enjeux cruciaux pour Pékin, Le Monde
  • 25/03/2008, Pierre HASKI, Quand des élus français poussaient Pékin à parler au dalaï lama, Rue89 [17/10/2007, Quelle solution politique pour le Tibet ?, Sénat]
  • 25/03/2008, Tibet, Tibet !, par Robert Solé, Le Monde
    Oui, il faut défendre le Tibet. Oui, la Chine est la plus vaste prison du monde. Oui, les droits de l'homme sont plus sacrés que la flamme olympique... Tout cela est juste et bon. Mais d'où vient le malaise que l'on éprouve depuis quelques jours ? Serait-il dû aux philippiques enflammées, sur toutes les radios, d'un reporter sans frontières qui donne l'impression désagréable de s'approprier ce combat ? Ou simplement à notre mauvaise conscience ?
    Nous découvrons le Tibet, avec la même fraîcheur que nous avions mise à découvrir la Tchétchénie, la Birmanie... Tiens, à propos, que se passe-t-il en Birmanie ? C'était quoi, déjà, le débat ? Il y a peu de temps encore nous étions tous sur le pied de guerre, suffoquant de colère, prêts à mourir pour Rangoun. Mais d'autres causes nous appelaient irrésistiblement.
    Nos prises de conscience subites n'ont d'égales que nos indignations provisoires. Bien sûr, on ne peut pas être au four et au moulin. Il faudrait sans doute fixer un calendrier. Tchétchénie en janvier, Darfour en février, Tibet en mars... Plus que cinq jours pour crier "Tibet, Tibet !", avant de passer à autre chose.
  • 21/03/2008, Emeutes sur le toit du monde, Ambassade de France en Chine
  • 22/03/2008, Katia BUFFETRILLE tibétologue, Chine et Tibet, une si longue histoire, Le Monde
    Les sources chinoises ne s'accordent pas sur la date à laquelle, selon elles, le Tibet serait devenu une partie intégrante de la Chine. Disons brièvement qu'elles remontent soit à la dynastie mongole des Yuan (1277-1367), soit à celle mandchoue des Qing (1644-1911).
  • 21/03/2008, Encombrant Tibet, Le Monde
  • 20/03/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 19/03/2008, John CHAN, La Chine réprime les manifestations au Tibet, WSWS
    Discours trotskyste classique : pro-tibétain parce que anti-chinois, anti-chinois parce que anti-stalinien, anti-stalinien parce que pro-soviétique et pro-soviétique parce que anti-capitaliste.
  • 19/03/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 17/03/2008, Etat d'urgence au Tibet, Le Monde diplomatique
  • 16/03/2008, Pierre HASKI, Un touriste français à Lhassa : "Une ambiance de guerre civile", Rue89
  • 15/03/2008, Revue de presse, Le Nouvel Obs
  • 14/03/2008, Pierre HASKI, A quelques mois des JO, pourquoi le Tibet se révolte, Rue89
  • 10/03/2008, Le mouvement de libération du Tibet s'affirme à l'approche des JO de Pékin, Le Monde
    Des affrontement entre des centaines de réfugiés tibétains et la police ont fait cinq blessés lundi 10 mars à Katmandou (Népal). Les réfugiés avaient organisé une manifestation devant l'ambassade de Chine à l'occasion du 49e anniversaire de la fuite en Inde du dalaï-lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains.
  • Mars 2008, Universels, les droits de l'homme ? - Courrier des lecteurs, Le Monde diplomatique

Février

Janvier

  • 27/01/2008, Pierre GENTELLE, Du symbole à la géopolitique, Cafés Géographiques
  • 25/01/2008, Elisabeth MARTENS - Spécial Tibet, le défi à la Chine, Investig’action
    En réponse aux articles du Nouvel Obs. du 17 janvier 2008
    1.la carte du « Tibet historique » se base sur une approximation de ce que fut l'Empire des Tubo pendant environ un siècle (8ème). L'Empire des Tubo s'est effondré au 9ème en raison de divisions claniques. Suite à la chute des Tubo, les monastères bouddhistes, assez disséminés et surtout fort contestés par les représentants de la religion préexistante (le Bön), prennent en main l'organisation du pays.
    2.le Tibet n'a pas été « annexé à la Chine en 1959 », mais au 13ème siècle, lorsque les Mongols ont envahi la Chine des Song. Constatant la grande influence des monastères bouddhistes sur les populations tibétaines, les Mongols ont désigné des hauts lamas pour devenir responsables administratifs du Tibet.
    3.le Tibet n'a pas été un « protectorat chinois », mais il est devenu une province chinoise au 18ème siècle, lorsque les Qing (dynastie mandchoue) ont divisé le vaste Empire chinois en 18 provinces. C'est à cette époque que le 5ème Dalaï-Lama fut nommé dirigeant politique du Tibet, ce que restera la lignée des Dalaï-Lamas.
    4.donc, le Tibet connut une brève indépendance au 8ème siècle, et depuis lors ne put plus accéder à ce titre. Aucun gouvernement au monde, ni l'ONU, n'a jamais reconnu une indépendance du Tibet vis-à-vis de la Chine, depuis cette lointaine époque des Tubo.
  • 22/01/2008, MIALARET Bertrand, La romancière chinoise Xinran démonte les préjugés contre les filles, Rue89
    Il y a un passage dans votre livre (p.218) qui va nourrir la controverse : "Aujourd'hui les Chinois réclament la démocratie, mais combien sont-ils à comprendre de quoi il s'agit ? Peut-on parler d'une vraie démocratie en Occident, avec tous ces gangs criminels, toutes ces guerres de religion sanguinaires et tous ces gouvernements qui prennent des décisions à l'encontre de la volonté de leur peuples ? Les étudiants de Tiananmen savaient-ils vraiment ce qu'ils revendiquaient ?"
  • 17/01/2008, Spécial Tibet, Le Nouvel Obs
  • 14/01/2008, Jean-Paul DESIMPELAERE, "La Chine force les nomades tibétains à habiter en ville" : info ou intox ?, Investig’action
    A l'occasion des Jeux Olympiques, les grands médias relaient de plus en plus d'informations hostiles envers la Chine. Mais les sources sont-elles fiables ?
  • 02/01/2008, Jean-Paul DESIMPELAERE, La CIA sponsor du Dalaï Lama, Investig’action - AlterInfo
    Patrick French, alors qu'il était directeur de la « Free Tibet Campaign » (Campagne pour l'indépendance du Tibet) en Angleterre, a été le premier à pouvoir consulter les archives du gouvernement du Dalaï-Lama en exil. Il en a tiré des conclusions étonnantes.
  • Janvier 2008, François JULLIEN et Philippe SOLLERS, En passant par la Chine, Revue des deux mondes

© Monde en Question